Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Entretenir son véhicule > Voyant moteur allumé : causes possibles et bonne attitude à adopter

Voyant moteur allumé : causes possibles et bonne attitude à adopter

Voyant moteur allumé : causes possibles et bonne attitude à adopter

Vous rouliez tranquillement et soudain, un petit témoin orange avec la forme d'un moteur s'allume ou clignote au tableau de bord : c'est le fameux voyant moteur, redouté de la plupart des automobilistes.

Le voyant moteur, qu'est-ce que c'est ?

Malheureusement, le voyant moteur qui s'allume n'est jamais porteur de bonnes nouvelles : l'ordinateur de bord a détecté une anomalie importante affectant le fonctionnement normal de votre moteur et il le porte donc à votre attention.

Les causes de l'allumage du voyant moteur

Les causes de l'allumage du voyant peuvent bien entendu être multiples. Cela peut provenir d'un capteur moteur qui aurait enregistré des mesures "hors plage" de tolérance, ou encore un système d'injection de carburant défaillant, ou encore un élément du système anti-pollution qui est tombé en panne. Une panne qui revient fréquemment se situe au niveau du système d'admission d'air. Dans tous les cas, le problème se situe quelque part entre l'admission d'air, de carburant, le moteur, et le pot d'échappement.

Que faire en cas de voyant moteur allumé ?

Tout dépendra du comportement de votre moteur. S'il n'est pas trop affecté et que votre domicile n'est pas très loin, vous arriverez peut-être à la ramener à bon port. Le cas échéant, si le moteur ne venait plus à accélérer correctement, émet des bruits suspects, des odeurs ou des fumées inhabituelles, il conviendra de tout couper et d'appeler la dépanneuse.

Le diagnostic

Si vous êtes un peu bricoleur, il existe une possibilité d'essayer de diagnostiquer vous-même le problème et éventuellement de tenter la réparation par vos propres moyens. Il vous suffit de faire l'acquisition d'un appareil de diagnostic compatible avec votre véhicule. Cet appareil, moyennant quelques dizaines d'euros pour les premiers prix sur internet ou en centre auto, se branchera sur votre ordinateur de bord sur une prise dédiée et vous affichera les codes défaut enregistrés en mémoire. Les codes et les messages correspondants peuvent se révéler un peu ésotériques, mais en les recherchant sur internet, vous trouverez des interprétations qui vous orienteront dans la recherche de la panne. Cela peut être par exemple un capteur de point mort haut défaillant, un capteur d'arbres à came erroné, un débimètre d'entrée d'air hors service, un ou plusieurs injecteurs défaillants, une ou plusieurs sondes lambda en fin de vie, un filtre anti-particule bouché et bien d'autres possibilités. Bien que rare, un problème purement moteur n'est pas non plus à exclure, mais en général, si le moteur tourne toujours, une anomalie mécanique s'entendrait immédiatement à l'oreille au ralenti.

La réparation

Une fois l'organe défaillant identifié, il convient de repérer sa localisation sur le véhicule. Cela n'est pas toujours évident ni accessible, dans ce cas, laissez le garagiste prendre le relais. Le diagnostic vous aura néanmoins permis de vous faire une petite idée sur la panne et internet vous permettra de connaître le prix estimatif des pièces et de la durée de main-d'oeuvre nécessaire pour procéder à son remplacement.

Dans tous les cas, n'hésitez pas, avant d'entamer quelques travaux que ce soit, à demander un devis détaillé à votre garagiste.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : R4szef

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers