Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Conseils autour de la voiture > Quelles différences entre un 4x4, un SUV et un Crossover ? Explications

Quelles différences entre un 4x4, un SUV et un Crossover ? Explications

Quelles différences entre un 4x4, un SUV et un Crossover ? Explications

4x4, SUV et Crossover sont des types de véhicules très différents les uns des autres. Chacun répond à une clientèle bien spécifique. Si le 4x4 est un vrai baroudeur, conçu pour le tout-terrain, le SUV est avant tout une familiale de tourisme classique et le Crossover une petite voiture qui n’a rien à voir avec le 4x4.

Toutefois, d’un constructeur à l’autre, on finit par s’y perdre car certains Crossover sont présentés comme des SUV et vice-versa et l’amalgame avec le 4x4 est encore assez présent dans les esprits. Tentons de faire le point sur 3 véhicules qui suscitent l’engouement, mais pas toujours très bien définis par les consommateurs. Avant de choisir entre un 4x4, un SUV et un Crossover, il faut en tout cas retenir qu’en dehors de leur look, les véhicules de ce segment n’ont rien de comparable.

4x4 : l’unique vrai tout-terrain

Le 4x4 au sens littéral du terme est le seul vrai véhicule tout-terrain puisqu’il est doté :

  • D’un châssis d’utilitaire ou châssis « échelle »
  • D’un pont arrière et d’un pont avant indépendants l’un de l’autre,
  • D’un essieu arrière rigide,
  • D’un dispositif de blocage différentiel,
  • D’une boîte de vitesses supplémentaire ou boîte courte.

C’est le véhicule spécifiquement conçu pour affronter sans ciller routes et chemins totalement improbables. Ne s’appelle pas Tout-terrain qui veut ! Pour un usage exclusivement sur route ou en milieu urbain, il n’y a donc pas grand intérêt à posséder un vrai 4x4.

Certes, le 4x4 d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celui d’hier, car il ne possède plus toutes ses caractéristiques particulières à ce baroudeur increvable, à l’exception du Pick-up et quelques autres. Depuis quelques années, les constructeurs se sont adaptés à la demande du consommateur en proposant un 4x4 plus adapté à la route et qui offre un réel confort à ses passagers.

Le 4x4 actuel conserve malgré tout certains atouts du Tout-terrain et une capacité de tracte bien supérieure à celle des autres types de véhicules. Même si d’aucuns prétendent qu’il se rapproche d’une voiture plutôt classique, le 4x4 possède encore de très nombreuses spécificités propres que l’on ne retrouve ni dans un SUV, ni dans un Crossover. Disons qu’aujourd’hui, le 4x4 est un Tout-terrain ultra confortable, intelligent puisqu’il bénéficie d’aides électroniques, et ô combien luxueux.

De plus, le 4x4 nouvelle génération pollue bien moins que son ancêtre et consomme moins de carburant. Il est donc désormais parfaitement adapté aux longs trajets, mais reste peu adapté au milieu urbain. Ses détracteurs n’ont plus vraiment de raisons fondées pour le qualifier de pollueur puisque le 4x4 pollue bien moins que certaines vieilles berlines mal entretenues !

SUV : le monospace avant tout

Conçu sur une caisse autoporteuse, le SUV (Sport Utility Vehicle) est une sorte de croisement entre un monospace et un 4x4. Considéré à tort comme un 4x4, il n’en a qu’une vague apparence. Ces deux véhicules n’ont finalement pas grand-chose à voir en commun. Dans la majorité des cas, soit à l’exception de quelques modèles -, le SUV est moyennement adapté à une utilisation hors-route sans toutefois être un vrai tout-terrain car son équipement spécifique au 4x4 n’est que partiel. C’est donc avant tout un véhicule pour trajets routiers et urbains qui de toute façon ne possède que très peu d’équipements lui permettant de faire du hors-route.

Le SUV répond parfaitement à une clientèle familiale. Il est spacieux et possède de multiples équipements embarqués qui bénéficient d’une technologie avancée. Certains sont équipés d’une transmission intégrale mais pas toujours permanente (contrairement au 4x4) ou encore d’un contrôle de vitesse en descente, mais les comparatifs avec un vrai Tout-terrain s’arrêtent là.

L’engouement pour le SUV – que l’on a pu constater dès les années 90 aux States et un peu plus tard chez nous – est en partie lié à ce sentiment de sécurité que les femmes ressentent dans son habitacle, qu’elles soient au volant ou simples passagères. Le SUV, ultra rassurant, est présenté par les constructeurs comme une véritable forteresse. Près de 4 conducteurs de SUV sur 10 sont des femmes et cela n’est pas étonnant.

Crossover : une petite citadine sur caisse autoporteuse

Le Crossover est lui aussi conçu sur une caisse autoporteuse. A la croisée des genres, il est né de l’engouement pour le 4x4, mais avec lequel il n’a pas grand-chose en commun même s’il possède un mode 4x4. C’est avant tout une berline qui répond à une clientèle plus sportive que familiale et pour cause : le Crossover est plus citadin que routier et il est bien moins spécieux que le SUV et le 4x4.

Le Crossover fait parfois figure de grenouille voulant se faire aussi grosse que le bœuf… Si l’amalgame entre Crossover et 4x4 a pu être fait il y a une petite dizaine d’années, c’en est bien fini aujourd’hui, l’automobiliste ayant compris qu’aucune comparaison n’était possible entre ces deux véhicules. Le Crossover est un véhicule dit « métis », constitué d’un peu du 4x4 et de SUV, d’un soupçon de berline cuisinée à la sauce monospace et saupoudré d’une pincée de break.

Bien plus adaptés à une conduite en ville, SUV et Crossover ne sont donc pas des 4x4. En ce qui concerne le prix d’achat, le Crossover est le moins cher des trois et le SUV se hisse en deuxième place. Quant au coût d’entretien, il est moins élevé pour le Crossover et le SUV que pour le 4x4 et il en est de même en ce qui concerne le coût de réparation.

Dans les années 2000, le 4x4 symbolisait l’ascension sociale et mieux valait être vu que passer inaperçu. 20 ans plus tard, les mentalités n’ont pas beaucoup changé, le conducteur aime toujours autant se distinguer, mais il a toutefois pris conscience de l’impact de sa consommation sur l’environnement. Les fabricants ayant bien saisi l’enjeu, proposent aujourd’hui des véhicules plus raisonnables en termes de consommation de carburant, d’émission de CO2 et de coût d’entretien et quoi qu’en pensent les écologistes les plus passionnés, le 4x4 ne déroge pas à la règle.

Si l’on achète autant de SUV aujourd’hui, c’est que ce segment répond à l’envie de se distinguer et de véhiculer une image d’aventurier des temps modernes. En 2018, un véhicule vendu sur trois était un SUV. Mais que l’on pilote au XXIe siècle un gros véhicule comme un 4x4 ou un SUV, on ne pollue plus vraiment la planète… Tout du moins pas autant que certaines citadines moins puissantes, mais d’un autre âge.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Tm3kct

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers