Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurance Auto > Assurance auto pour association : comparateur et devis

Assurance auto pour association : comparateur et devis

Assurance auto pour association : comparateur et devis

La vie associative est à l’origine de besoins de déplacements et de mobilité. Or, il est interdit d’effectuer ses trajets sans une assurance auto adéquate qui doit contenir au minimum une garantie de responsabilité civile destinée à indemniser les tiers en cas d’accidents responsables. Combien coûte ce genre de contrat ? Pourquoi et comment réaliser un devis et une comparaison en ligne ?

L’assurance auto d’un véhicule qui n’appartient pas à l’association

Le déplacement en association peut se faire soit avec un véhicule dont elle en est propriétaire, soit avec une voiture qui ne lui appartient pas. Lorsque l’automobile est la propriété des bénévoles, des salariés ou des membres de l’association, il est impératif qu’elle soit correctement couverte par une assurance. En effet, il arrive par exemple que des parents bénévoles doivent conduire leurs enfants à une compétition sportive avec leur voiture. La responsabilité de l’association est engagée en cas de sinistres sur la route menant à la destination. Pour éviter les situations les plus dramatiques, il est essentiel d’opter pour la bonne couverture. Il existe principalement deux solutions : l’assurance personnelle du conducteur ou l’assurance auto-mission.

L’assurance personnelle consiste à utiliser celle du propriétaire du véhicule. Mais avant toute chose, l’association doit vérifier que le contrat autorise une utilisation « missions » ou « déplacements professionnels ». Car si l’assurance n’autorise que les trajets privés, le bénévole ou le salarié ne pourra pas utiliser son véhicule pour le compte de l’association. Celle-ci devra payer une indemnité kilométrique pour rembourser les dépenses en carburant et en assurance supplémentaire. Quant à l’assurance auto-mission, elle doit être souscrite par l’association. Elle a l’avantage de comporter des extensions de garantie comme les dommages au véhicule, la protection juridique, l’assistance ou la garantie personnelle du conducteur.

L’assurance auto pour un véhicule d’association

Si le véhicule appartient à l’association, il doit être au minimum couvert par une garantie de responsabilité civile qui a pour rôle de prendre en charge le dédommagement des tiers qui ont été victimes d’un accident causé par le conducteur. Toutefois, cette protection peut s’avérer insuffisante, c’est pourquoi il est conseillé de la compléter en souscrivant à des options complémentaires. L’association peut par exemple opter pour les garanties dommages au véhicule qui protègent contre le vol, les actes de vandalisme, les incendies, le bris de glace ou les dommages tous accidents. Avoir une garantie personnelle du conducteur est aussi indispensable. Avec la garantie de responsabilité civile, le conducteur responsable du sinistre n’a droit à aucune indemnisation s’il est blessé. Mais si sa couverture contient une garantie personnelle du conducteur, ses frais médicaux et tous les préjudices découlant de l’accident comme une invalidité sont pris en charge par l’assureur.

Par ailleurs, il est aussi recommandé d’opter pour un service d’assistance. Ainsi, en cas de pannes, l’assureur dépêche un dépanneur/remorqueur pour venir en aide à l’automobiliste. Une autre couverture essentielle est la protection juridique qui propose un accompagnement complet suite à des litiges liés au véhicule. D’autres garanties peuvent aussi être intégrées dans le contrat comme la garantie panne mécanique qui indemnise les frais de réparation relatifs à la panne du véhicule ou la garantie « contenu du véhicule » qui prend en charge le remboursement des objets présents dans la voiture qui ont disparu ou qui ont été dégradés. Éventuellement, un véhicule de remplacement pourra aussi être nécessaire lorsque la voiture assurée est immobilisée à cause d’un accident ou d’une panne. Avec ce véhicule relais, l’association peut continuer son activité.

Point important : il est possible pour la structure de choisir entre un mono-contrat ou un contrat de flotte. Si elle possède moins de 3 voitures, elle devra alors souscrire à un mono-contrat ou un contrat individuel pour chaque véhicule. En revanche, s’il est question d’un parc auto constitué de plus de trois véhicules, une assurance flotte peut être envisagée. Elle a l’avantage d’être plus économique que les mono-contrats et ne comporte pas de « bonus-malus ». Le prix est simplement déterminé selon le taux de sinistralité de la flotte.

Points de vigilance

Attention, une association ne doit jamais faire l’impasse sur la souscription à une assurance auto, car celle-ci est obligatoire. Ne pas se soumettre à cette exigence égale entraîne une amende de 3750 euros avec des sanctions supplémentaires comme la suspension ou le retrait de permis, des travaux d’intérêt général, la confiscation et l’immobilisation du véhicule, etc. L’association s’expose aussi à des risques civils si elle néglige l’assurance auto. Si son véhicule est impliqué dans un sinistre, la structure devra dédommager les tiers sur les préjudices qu’ils ont subis, ce qui est à l’origine de montants faramineux.

Par ailleurs, avant de donner le volant au conducteur, il convient de vérifier que son permis est adapté au type de véhicule utilisé. En cas d’organisation de voyages touristiques, en faire part à l’assureur constitue une priorité.

Combien coûte une assurance auto pour association ? Comment demander un devis et faire une comparaison ?

Il est relativement difficile de donner le prix fixe d’une assurance auto, car de nombreuses variables entrent en jeu. Le premier critère pris en compte par l’assureur porte sur le type de véhicule notamment sa marque, le modèle, la catégorie et la classe. Ce paramètre est important étant donné qu’il aide la compagnie à évaluer la valeur de remplacement de la voiture et le prix des pièces détachées en cas de pannes. La zone géographique entre également en ligne de compte ainsi que l’usage du véhicule. Le choix des garanties participe aussi à la baisse ou à la hausse des primes. Plus il y a de garanties, plus le prix du contrat augmente.

Afin d’avoir une meilleure idée du coût des cotisations, il est préférable d’effectuer systématiquement une demande de devis. Cette démarche peut se faire en ligne, par téléphone ou en agence auprès de différents assureurs. Une autre solution est de passer par les comparateurs en ligne. Il suffit de se connecter sur le site puis d’indiquer précisément ses besoins pour que l’outil génère ses résultats. Grâce aux propositions reçues, l’association peut faire une mise en concurrence plus facilement et plus rapidement.

 
 

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8WCn4V

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Assurance auto avec un permis étranger Assurance auto avec un permis étranger Tout conducteur souhaitant rouler sur le sol français se doit de souscrire une assurance auto. Ceci est valable tant pour les conducteurs titulaires du permis de conduire français ou ceux en...
  • Peut-on assurer une voiture sans carte grise ? Peut-on assurer une voiture sans carte grise ? Il peut arriver qu’un automobiliste ait besoin d’assurer une voiture alors que celle-ci n’a pas de carte grise. C’est par exemple le cas lorsqu’il achète un véhicule d’occasion dont le...