Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Guide du leasing > LOA avec reprise de l'ancien véhicule : quelles conditions ?

LOA avec reprise de l'ancien véhicule : quelles conditions ?

LOA avec reprise de l'ancien véhicule : quelles conditions ?

Souscrire à une Location avec Option d’Achat implique un investissement plus ou moins conséquent, car les automobilistes doivent régler un apport initial ainsi que des loyers mensuels. Pour s’alléger de cet engagement financier, ils peuvent opter pour un leasing avec reprise de l’ancien véhicule et ainsi déduire du prix de sa location le montant obtenu grâce au rachat.

Les différentes formes de reprise automobile

La reprise automobile est une procédure qui consiste à revendre un véhicule d’occasion auprès d’un professionnel du marché comme un concessionnaire ou un mandataire automobile. Il existe principalement deux formes de reprise à savoir la reprise sèche et la reprise avec achat.

La reprise sèche appelée aussi reprise cash implique de faire racheter le véhicule sans condition d’achat en contrepartie. Il s’agit d’un moyen pour un automobiliste de se séparer de son véhicule sans être obligé d’en racheter un autre. Cette démarche se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, le propriétaire communique à l’acheteur les informations sur son véhicule. La société spécialisée dans la reprise cash lui adresse une offre indicative mentionnant le prix auquel elle est prête à acquérir le véhicule. L’estimation de coût se base généralement sur la cote de l’argus. Si le propriétaire accepte, un expert procède à l’inspection du véhicule afin d’en déterminer la valeur réelle et d’émettre une offre ferme. Un rendez-vous est pris auprès de l’agence et le vendeur doit se munir de divers documents tels que la carte grise, le contrôle technique, le certificat de non-gage et une copie de sa pièce d’identité. L’affaire est conclue lorsque l’offre ferme est signée. Une déclaration de cession est établie et le vendeur perçoit la somme issue de la vente par virement ou par chèque.

La reprise avec rachat implique l’acquisition d’un véhicule auprès du professionnel qui s’engage à racheter l’ancienne auto. Le prix de la reprise est prélevé sur le coût du nouveau véhicule. Cette pratique est très courante chez les concessions automobiles.

La reprise auto dans le cadre d’un leasing

En parallèle à la reprise sèche et la reprise avec rachat, il existe une autre formule prenant la forme d’une reprise avec un leasing. Appelée aussi Location avec Option d’Achat ou Location avec promesse de vente, cette formule de financement permet de louer un véhicule neuf sur une longue période contre des redevances mensuelles. Elle donne la possibilité au souscripteur de racheter le véhicule en fin de bail sous réserve de régler le montant de la valeur résiduelle. Le rachat n’est nullement obligatoire bien qu’il permette d’éviter la perte des loyers déjà investis. L’utilisateur a également la possibilité de restituer tout simplement le véhicule ou de reconduire son contrat avec des modalités à redéfinir. S’engager dans une LOA implique non seulement de régler des loyers mensuels, mais aussi de payer un apport initial qui est égal à 10 à 15% du prix total du véhicule.

Comme un capital de départ est nécessaire, les souscripteurs à la LOA ont la possibilité de déduire le coût de cet apport avec les sommes perçues lors de la reprise de leur ancien véhicule par le concessionnaire. Si la revente lui a par exemple permis de toucher 10 000 euros et que l’apport du leasing est de 3000 euros, il peut demander à ne toucher que 7000 euros, le reste étant affecté à ce premier loyer. Il lui est possible également de ne rien percevoir et d’utiliser toute la somme pour le leasing. Le montant qui reste permettra un nouveau calcul des loyers mensuels qui seront revus à la baisse par rapport à l’offre initiale.

L’avantage de la reprise auto en leasing

La reprise auto en leasing est très avantageuse pour les souscripteurs en diminuant l’investissement. Les montants perçus dans le cadre de la transaction sont utilisables pour atténuer le coût de la LOA. Le souscripteur n’a plus d’apport initial à régler et ses redevances mensuelles sont plus faibles, de quoi lui garantir un contrat confortable.

Le souscripteur a tout à y gagner. Le fait de disposer d’un capital de départ conséquent lui donne en même temps l’opportunité de choisir un véhicule haut de gamme assorti de loyers mensuels plus élevés, sans que cela se répercute sur ses finances. L’important est de toujours faire concorder le coût de ses mensualités avec sa capacité réelle de remboursement.

Un autre intérêt de la reprise auto repose sur les formalités administratives plus aisées, car tout est pris en charge par l’acheteur. Le vendeur gagne aussi du temps dans la revente de son véhicule et n’a plus besoin de trouver un potentiel acquéreur. Les transactions sont davantage sécurisées et il n’existe pas de risques d’arnaques ni de problèmes découlant d’éventuels vices cachés.

Location avec Option d’Achat : quelles particularités ?

Une LOA est un engagement sur la durée. Avant de signer le bail, le souscripteur doit bien évaluer sa solvabilité. D’ailleurs, l’organisme prêteur passe au crible sa situation personnelle, professionnelle et financière en amont de la demande. Plusieurs pièces justificatives sont exigées telles que la copie de la pièce d’identité, le relevé d’identité bancaire, un justificatif de domicile de moins de trois mois, les derniers bulletins de salaire et le dernier avis d’imposition. Le dossier sera analysé entre autres pour vérifier la capacité de remboursement du locataire.

Cette démarche est cruciale dans la mesure où il est difficile de résilier une LOA par anticipation, qu’importe les motifs évoqués. Pour que cela soit possible, des frais plus ou moins élevés sont à régler par le contractant. Parmi les options destinées à rompre une LOA figure le rachat du véhicule qui suppose la disponibilité d’un budget suffisant. Si le souscripteur n’est pas en mesure d’acheter l’auto, il devra payer le reste des mensualités dues et d’éventuels frais de résiliation anticipée avant de pouvoir rompre son contrat. Une autre solution possible est de réaliser un transfert de leasing c’est-à-dire de trouver un autre automobiliste prêt à reprendre la LOA dans les conditions imposées. À travers ce concept, le contrat change de locataire et le nouveau souscripteur reprend la location et le véhicule tout en s’engageant à payer le reste des mensualités. Cette démarche est possible sous réserve d’acceptation du bailleur qui procèdera à une étude de solvabilité du nouveau client avant de donner son accord.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : rYxeT2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Leasing en LOA d'une voiture : que ce passe-t-il en cas de décés ? Leasing en LOA d'une voiture : que ce passe-t-il en cas de décés ? La Location avec Option d’Achat repose sur un principe quasiment similaire à un crédit à la consommation. En conséquence, en cas de décès du souscripteur, le leasing ne s’efface pas et...
  • Comment résilier une LOA ? Comment résilier une LOA ? Souscrire un contrat de location avec option d’achat vous engage à respecter la durée convenue avec votre loueur comprise entre 2 et 5 ans ainsi que le paiement des loyers.Votre Devis de Leasing...