Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurance Auto > Je roule moins de 5 000 km par an : quelle est l'assurance auto adaptée à mon cas ?

Je roule moins de 5 000 km par an : quelle est l'assurance auto adaptée à mon cas ?

Je roule moins de 5 000 km par an : quelle est l'assurance auto adaptée à mon cas ?

Parce que votre mode de vie requiert très peu de déplacements en voiture, ou parce que vous disposez d’une bonne alternative, votre compteur totalise à peine 5 000 km à l’année. Choisissez l’une des deux formules d’assurance au kilomètre pour couvrir vos risques routiers et satisfaire la réglementation.

L’assurance au kilomètre : de quoi s’agit-il ?

L’assurance au kilomètre est une police dans laquelle le prestataire fait payer des primes proportionnelles à la distance parcourue par le souscripteur sur les routes. Avec cette condition, ce type de contrat s’est fait une réputation d’accessibilité et de confort, en matière de coût. Les conducteurs cibles disposent d’autant plus de souplesse pour profiter de cet avantage que le contrat prévoit 2 types de formules d’accès. Soit l’assuré signe pour une assurance au forfait kilométrique, payant alors une prime fixée à l’avance pour différentes tranches de kilométrages. Ainsi, si vous roulez sur moins de 5 000 km par an, vous convenez de payer le montant de la prime pour cette distance.

Il s’agit alors de ne pas dépasser cette limite de parcours pour ne pas vous exposer à d’éventuelles surprimes. L’autre moyen de souscrire une assurance au kilomètre est de choisir un contrat « pay as you drive », que certains désignent comme l’assurance au kilomètre près. Ici, tout est beaucoup plus précis. Un outil connecté se présentant sous la forme d’un boîtier, installé dans votre véhicule, transmet en temps réel le nombre exact de kilomètres que vous effectuez. Vous faites 3 500 km, vous cotisez pour cette distance. Vous en effectuez 4 899 km ? Idem, vous ne payez que la prime correspondante et pas un euro de plus.

L’assurance au kilomètre en pratique : garanties, exceptions

En dehors du fait que les cotisations versées par l’assuré sont modulées en fonction de l’usage réel qu’il fait de son véhicule, une assurance au kilomètre ne diffère pas beaucoup des autres contrats de couverture auto. Le souscripteur peut ainsi choisir la nature et l’étendue des garanties qu’il souhaite souscrire : du minimum légal de responsabilité civile à des couvertures beaucoup plus élaborées et ciblées. La façon dont les différentes garanties sont mises en œuvre est déclinée en détail dans votre contrat. Il est intéressant de relever certains aspects particuliers. Par exemple, le boîtier installé lors d’une convention d’assurance au kilomètre près intègre une fonction de géolocalisation.

Ce qui constitue un plus si le véhicule fait l’objet d’un vol. Dans une formule avec forfait kilométrique, la question est plus de savoir ce qu’il se passe, en cas de dépassement. Les prestataires ne prennent pas de disposition particulière lorsque celui-ci est léger. Les dépassements flagrants font, par contre, l’objet de différentes mesures. Par exemple, un sinistre qui survient alors que vous êtes en dépassement de forfait n’est pas assuré, à moins que vous acceptiez de payer la surprime imposée par le prestataire pour pouvoir basculer dans le forfait supérieur. Dans certains cas, l’assureur fait simplement passer le client à un contrat classique.

Quel devis d’assurance pour moins de 5 000 km à l’année ?

Par confrontation des prix appliqués sur le marché, la souscription d’une assurance au kilomètre permet de réaliser une marge de 15 % à 30 % sur les coûts des contrats classiques. Cet écart s’explique notamment par le fait que les assureurs catégorisent les petits rouleurs parmi les clients à risque faible. Une assurance auto avec forfait kilométrique pour moins de 5 000 km est accessible à partir de 11 euros le mois, tandis que la cotisation par kilomètre revient à 10 à 20 centimes d’euro par kilomètre dans les formules « pay as you drive ».

Le devis d’assurance auto au kilomètre continue néanmoins de tenir compte de différents facteurs, en dehors de la distance parcourue. Le profil du conducteur, y compris ses antécédents de conduite et la marque de voiture, entre autres, impactent toujours sur le calcul du coût. Raison pour laquelle une simulation personnalisée et un passage par un comparateur sont toujours recommandés. En termes de coût, sachez également que la désinstallation du boîtier de suivi dans une formule au kilomètre près est facturée par l’assureur, à hauteur de 60 euros. Tenez-en compte en cas de résiliation.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur d'Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : zDU3aX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers