Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurer son véhicule > L'assurance au kilomètre : fonctionnement, avantages, inconvénients

L'assurance au kilomètre : fonctionnement, avantages, inconvénients

L'assurance au kilomètre : fonctionnement, avantages, inconvénients

Certains automobilistes ont tout intérêt à opter pour l’assurance Auto au kilomètre. C’est une solution économique pour les petits rouleurs. Cette formule née aux States permet de payer son assurance en fonction des kilomètres réellement parcourus. A l’heure où les économies sont les bienvenues, l’assurance au kilomètre mérite d’être mieux connue. Voyons comment ça marche, et si ses avantages sont réellement plus nombreux que ses inconvénients.

Assurance au kilomètre : fonctionnement

Entre le carburant, l’entretien, le contrôle technique et l’assurance Auto, le budget que l’on consacre à la voiture est de plus en plus élevé. Et c’est sans compter l’investissement nécessaire pour acheter une voiture, neuve ou d’occasion, au comptant ou avec un crédit Auto. Si l’on ne peut guère faire des économies à la pompe, il est possible de gagner de l’argent en s’assurant au kilomètre. Celle-ci se décline en deux formules :

  • L’assurance Auto au forfait kilométrique ou assurance au kilomètre sans boîtier,
  • L’assurance Auto au kilomètre près ou assurance au kilomètre avec boîtier.

Ces deux solutions s’adressent aux automobilistes qui roulent peu.

L’assurance Auto au forfait kilométrique

L’assureur accorde une réduction sur la police d’assurance Auto au conducteur qui s’engage à ne pas dépasser le kilométrage qu’il a fixé pour l’année. Formule simplissime.

L’assurance Auto au kilomètre près

Cette solution est idéale pour payer comme on conduit. Outre-Atlantique, on l’appelle Pay as you drive. Autrement dit, la compagnie d’assurance fixe le montant de la cotisation en fonction du kilométrage effectué mais pas seulement. D’autres données sont très utiles à l’assureur pour adapter la tarification en fonction de la façon de conduire de son client.

Le véhicule concerné est équipé d’un boîtier connecté qui indique donc (selon son niveau de sophistication) :

  • Le nombre de kilomètres parcourus,
  • La durée de conduite,
  • Les périodes de conduite,
  • La vitesse moyenne,
  • La consommation de carburant,
  • Le freinage,
  • Le respect des limitations de vitesse.

Ce petit boîtier est adressé par l’assureur à l’automobiliste afin qu’il puisse le poser lui-même sur son véhicule. Cette installation s’effectue en un petit quart d’heure et ne pose aucune difficulté puisqu’il suffit généralement de brancher le boîtier :

  • Soit sur la batterie,
  • Soit sur la prise diagnostic appelée prise OBD.

Il n’est même pas nécessaire de faire ensuite valider l’installation par un garagiste. Toutefois certains assureurs imposent son installation par un professionnel.

Assurance au kilomètre : avantages

Pour toujours respecter le seuil fixé, l’automobiliste doit s’impliquer une certaine rigueur. Cela pousse à ne pas utiliser sa voiture sur des trajets que l’on peut par exemple parcourir à pied ou à vélo. C’est une solution aussi économique qu’écologique, quelle que soit la formule choisie (avec ou sans boîtier).

Assurance Auto sans boîtier

Cette formule permet de ne transmettre aucune donnée privée à son assureur. Pas de risque donc de voir ses données personnelles enregistrées.

Assurance Auto avec boîtier

Avec le boîtier, l’assuré n’a pas besoin de faire constater une fois par an le nombre de kilomètres parcourus.

L’assureur sait à tout moment où en est son client. Il l’informe lorsque le seuil risque potentiellement d’être dépassé avant la fin de l’échéance. Cela permet de réagir en utilisant moins son véhicule.

Comme le boîtier bénéficie de la technologie de géolocalisation, le véhicule est très vite retrouvé s’il a été volé.

Assurance au kilomètre : inconvénients

Chacune des deux formules d’assurance au km présente quelques inconvénients.

Assurance au kilomètre sans boîtier

L’assurance Auto au km sans boîtier implique que le conducteur justifie le nombre de kilomètres qu’il a parcourus dans l’année. Pour ce faire, il doit se rendre dans un garage agréé afin que le kilométrage effectué soit attesté par relevé annuel.

Le dépassement du seuil autorisé génère automatiquement une augmentation de la police d’assurance mais aussi de la franchise, et bien souvent cela coûte plus cher au final que si le conducteur n’avait pas opté pour l’assurance au kilomètre.

Il faut veiller sans cesse à rester sous le seuil, ce qui laisse peu de place aux trajets imprévus.

Assurance au kilomètre avec boîtier

Les inconvénients que l’on peut reprocher à l’assurance au kilomètre avec boîtier GPS sont :

  • L’enregistrement et le partage des données personnelles,
  • L’obligation de justifier les kilomètres parcourus dans l’année,
  • Le coût du boîtier et parfois même son installation, sachant que certains assureurs facturent ces prestations sous la forme d’un abonnement.
  • Les kilomètres parcourus par un deuxième conducteur sont pris en compte, si bien qu’en cas de dépassement du seuil, le conducteur ayant souscrit le contrat devra en supporter le coût.

Il faut tout de même noter que la transparence de l’ensemble des données est assurée par la Commission Nationale de l’Informatique et des Liberté (CNIL).

L’assurance au kilomètre est un contrat éco-responsable qui peut s’avérer rentable si l’on prend l’habitude de se déplacer à pied sur les très petits parcours, à vélo, en bus ou par le train. Un petit rouleur peut ainsi gagner plusieurs centaines d’euros par rapport à un contrat d’assurance auto classique. C’est donc une bonne solution quand on parcourt jusqu’à 8 000 km/an. Entre 8 000 et 12 000 km/an, mieux vaut se renseigner par le biais d’un comparateur d’assurances Auto au km.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : jfquKr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers