Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurance Auto > Quels documents faut-il pour assurer sa voiture ?

Quels documents faut-il pour assurer sa voiture ?

Quels documents faut-il pour assurer sa voiture ?

À l’issue de l’acquisition d’une nouvelle voiture, le réflexe d’un automobiliste doit être de souscrire à une assurance auto qui constitue une condition sine qua non pour pouvoir se mettre derrière le volant. L’adhésion à cette offre exige la présentation de plusieurs pièces justificatives à savoir le certificat d’immatriculation, le relevé d’information d’assurance, le permis de conduire et le relevé d’identité bancaire.

Le certificat d’immatriculation

Auparavant connu sous le nom de carte grise, le certificat d’immatriculation fait partie des principales pièces justificatives à fournir lors de l’adhésion à une assurance auto. Impossible de circuler sur les routes françaises sans disposer de ce document. Ce dernier est systématiquement exigé par les assureurs, car il mentionne toutes les caractéristiques du véhicule entre autres le modèle, la date de mise en circulation, l’âge ainsi que la version.

Ces informations permettent à l’assureur d’établir le niveau de risques en fonction des barèmes et de déterminer le tarif du contrat. Le certificat d’immatriculation indique également le numéro d’immatriculation qui sera inscrit sur l’attestation d’assurance. À noter que même si la carte grise n’est pas encore au nom du nouveau propriétaire et qu’elle est barrée, il est possible de souscrire à une assurance temporaire, le temps d’effectuer la mutation.

Le relevé d’information d’assurance

Les conducteurs ayant auparavant été assurés disposeront d’un relevé d’information à acquérir auprès de la précédente compagnie d’assurance. Ce document représente en quelque sorte le CV de chaque automobiliste puisqu’il retrace l’historique de conduite de son titulaire. Parmi les informations présentées figurent le détail des sinistres des cinq dernières années, les informations sur le conducteur principal et le conducteur secondaire ainsi que le bonus-malus de la dernière échéance. Le relevé d’information permettra au nouvel assureur d’estimer le niveau de risques de l’assuré et de fixer le prix de la couverture. Les personnes ayant causé trop d’accidents seront forcément impactées par des tarifs élevés.

Le permis de conduire

Inutile d’envisager d’adhérer à une assurance auto sans présenter l’incontournable permis de conduire. Il va informer l’assureur sur la date d’obtention et va l’aider à évaluer le niveau d’expérience de conduite. Autant dire que les jeunes conducteurs ne sont pas très avantagés par cette vérification. Les statistiques prouvent qu’ils sont à l’origine de beaucoup de sinistres sur les routes, c’est pourquoi les assureurs ont tendance à les infliger des surprimes. Pour ces derniers, les astuces permettant de faire baisser la note consistent à opter pour une formule au tiers, miser sur un modèle de voiture ancien et de faible puissance, augmenter la franchise ou se faire inscrire comme « conducteur occasionnel » sur l’assurance des parents. Sinon, ne pas hésiter non plus à comparer les différentes offres du marché avant de souscrire afin de trouver des contrats à conditions avantageuses.

Le relevé d’identité bancaire pour les prélèvements automatiques

Pour les conducteurs qui désirent régler leurs cotisations par prélèvement automatique, l’assureur peut demander le relevé d’identité bancaire. En fonction des dossiers, d’autres informations pourront lui être utiles, notamment les éventuelles suspensions de permis. Si la voiture n’a disposé d’aucune assurance depuis 14 jours, un contrôle technique peut aussi être exigé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur d'Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : NgR9VH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers