Assurance auto : paiement mensuel ou annuel ?

Date : 14/10/2020 - Catégorie : Assurance Auto

Cette page provient du site Le Mag de l'Auto
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdelauto.com/dossier-112-assurance-auto-paiement-mensuel-annuel.html

Assurance auto : paiement mensuel ou annuel ?

À la souscription à une assurance auto, il existe une multitude d’éléments à prendre en considération avant de signer parmi lesquels figurent les modes de paiement. En fonction des besoins, il est possible de choisir entre un paiement mensuel, annuel, trimestriel ou semestriel. Chacune de ses solutions a ses avantages et ses limites.

Paiement mensuel : avantages et inconvénients

La plupart du temps, les cotisations d’une assurance auto sont établies sur la base d’un coût annuel. Toutefois, il arrive que les clients demandent une mensualisation de leurs primes. Cela signifie que le tarif est divisé en douze mensualités égales. Ce mode de paiement a comme atout d’alléger l’assuré du paiement de cette charge en lui évitant un règlement unique qui pèse sur son budget. La mensualité permet de mieux gérer ses dépenses et convient davantage aux personnes qui ont des ressources limitées, qui ont déjà été habituées à répartir leurs charges financières par mensualités ou qui ont peu d’épargne.

Le paiement mensuel va davantage s’adresser aux étudiants qui ont très peu de moyens, aux jeunes conducteurs pénalisés par les surprimes ainsi qu’aux conducteurs résiliés, malussés ou sinistrés qui sont aussi redevables de cotisations plus élevées que la moyenne en raison de leur profil à risque. Attention, ce mode de règlement n’a pas que des avantages. Certains inconvénients sont également relevés notamment au niveau de l’application de frais de recouvrement supplémentaires. Il est admis qu’une assurance auto mensuelle coûte 5 à 8% plus cher qu’une autre payée de façon annuelle. De plus, lors de la souscription, l’assuré est tenu de verser l’équivalent de deux à trois mois de cotisations, réduisant finalement l’intérêt de ce mode de paiement durant la première année.

Paiement annuel : points forts et points faibles

Le paiement annuel est le mode de règlement le plus courant proposé par les compagnies d’assurance. Il consiste à régler le coût de la cotisation à chaque date d’anniversaire du contrat. Les clients ont le choix entre plusieurs moyens de paiement : chèque, carte bancaire, prélèvement automatique, etc. L’avantage du paiement annuel est qu’il évite l’oubli du règlement de la prime. L’assuré a ainsi l’esprit plus libre en réglant sa cotisation en un seul versement. Avec la mensualisation, il arrive parfois qu’à cause d’un dépassement de découvert bancaire, d’un changement de compte ou de banque ou d’une autre situation, les prélèvements soient rejetés.

Or, le non-paiement des cotisations entraîne une suspension des garanties, voire une résiliation du contrat. En revanche, au rayon des inconvénients, le paiement annuel est lourd à assumer financièrement, car cela signifie qu’il faut débloquer une importante somme d’argent en une seule fois. Cette charge financière est encore plus pesante lorsqu’il s’agit d’assurer des voitures de collection ou de grosses cylindrées dont le coût des cotisations est particulièrement élevé. Les profils à risques et les jeunes conducteurs n’ont pas d’intérêt à miser sur cette solution, car ils sont redevables de primes élevées pouvant atteindre des milliers d’euros.

Paiement trimestriel ou semestriel : le bon compromis

Les assurés qui ne parviennent pas à se décider entre le paiement annuel ou mensuel ont comme alternative de choisir le paiement trimestriel ou semestriel qui réunit en quelque sorte le meilleur des deux mondes. À noter toutefois que cette cotisation n’est proposée que de façon exceptionnelle. Le règlement trimestriel notamment est appliqué sur les assurances temporaires.

Autre point important à savoir : un automobiliste a tout à fait la possibilité de changer la fréquence de versement de ses cotisations à condition que la compagnie d’assurance l’y autorise. Si elle donne son accord, le changement s’effectue sur le prochain prélèvement et est notifié par mail ou par courrier.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre