Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Leasing Auto > Guide du leasing > Comment changer de voiture en cours de leasing ?

Comment changer de voiture en cours de leasing ?

Comment changer de voiture en cours de leasing ?

Le leasing est une solution locative qui permet de disposer d’un véhicule neuf et équipé. Très courante auprès des entreprises, l’offre gagne aussi de plus en plus le cœur des particuliers.

Toutefois, avant de s’engager, il est important de bien garder en tête que le contrat doit être respecté jusqu’à son terme. Au cours du leasing, il va s’avérer difficile de changer de véhicule à moins d’opérer un transfert, un rachat ou une restitution par anticipation qui va générer des frais onéreux. Explications.

Principe et fonctionnement du leasing

Le leasing est une opération financière destinée à acquérir des biens relativement onéreux comme des voitures sans les acheter dans l’immédiat. Il met en relation trois entités à savoir le client, un organisme de crédit-bail et un concessionnaire. La société de leasing s’occupe d’acheter le véhicule auprès du vendeur pour le mettre ensuite en location à son client. À travers cette configuration, le conducteur n’est pas propriétaire du bien qui continue d’appartenir au bailleur. Du moins jusqu’au terme du contrat. Car une fois le bail achevé, le locataire peut décider d’acheter définitivement la voiture moyennant le règlement de sa valeur résiduelle. Une autre option qui s’offre à lui consiste à la restituer auprès du loueur pour mettre fin à son contrat.

Comme il a été spécifié, le désengagement n’est possible qu’à l’échéance du leasing. Cela signifie qu’il n’est pas envisageable de rompre son contrat par anticipation pour changer de véhicule. Or, il existe de nombreuses situations qui peuvent pousser un conducteur à vouloir changer de modèle. Il se peut par exemple que sa décision soit motivée par des changements personnels ou professionnels entraînant un nouveau besoin : déménagement, naissance, séparation, perte d’emploi, évolution professionnelle, etc. Changer de véhicule lui permet aussi de faire face à des difficultés financières. En optant pour un modèle moins onéreux, il réduit le coût de ses mensualités qui s’adapteront davantage à sa situation. Enfin, le désir de changement peut tout simplement être dû à l’envie de disposer d’un autre modèle mieux équipé, plus puissant ou plus moderne.

Les solutions pour changer de voiture en cours de location

Pour pouvoir changer de voiture au cours d’une location, il va falloir user de certaines astuces. La première option qui est aussi la plus onéreuse consiste à restituer le véhicule auprès du bailleur et à résilier le contrat de façon anticipée. Le problème est qu’avec cette solution, le conducteur sera redevable de lourdes pénalités. Non seulement il doit s’acquitter du reste des loyers dus, mais en plus, il se peut que le bailleur facture des frais de résiliation anticipée. Dans le cas où la voiture est rendue dans un mauvais état, des frais de réparation devront également être réglés. Si le leasing ne peut être rompu gratuitement avant la fin du contrat, c’est parce qu’à l’instar d’un crédit bancaire, le souscripteur doit honorer le paiement de ses échéances jusqu’au terme du contrat. D’où l’importance de bien réfléchir à l’évolution de sa situation et de ses besoins avant de sauter le cap.

Une autre possibilité pour se désengager consiste à réaliser un rachat de leasing. En principe, un contrat de leasing autorise un achat par anticipation du bien sous réserve d’avoir respecté une période locative de 13 mois minimum. L’automobiliste peut décider de racheter lui-même le véhicule pour le revendre par la suite et acquérir un autre modèle. À défaut, il est également possible d’opter un rachat par un concessionnaire. Plusieurs d’entre eux acceptent l’opération dans certaines conditions. L’une d’entre elles consiste à souscrire à un nouveau contrat de LLD ou de LOA auprès de leurs services. Comme reprendre un ancien leasing génère des frais importants, le concessionnaire doit tenter de rentabiliser l’opération en faisant une vente ou en établissant un nouveau contrat de location de longue durée.

Si cette option n’a pas fonctionné, le souscripteur peut aussi solliciter les banques dans le cadre d’un rachat qui s’effectue habituellement avec d’autres crédits en cours. Le rachat va consister à regrouper en un seul prêt tous les emprunts du souscripteur y compris le leasing. La banque fait alors acquisition du véhicule puis le prix du rachat est intégré dans le montant du regroupement de prêts. Il faut savoir que très peu de banques acceptent ce genre d’opération qui est relativement compliqué à mettre en place. Le rachat de prêt s’adresse surtout aux personnes qui frôlent le surendettement et qui ont besoin de réduire le montant de leurs mensualités afin d’aérer leur budget.

Le transfert de leasing : l’option la moins onéreuse

Comme on a pu le constater, se désengager d’un leasing avant son terme est relativement compliqué et surtout très onéreux. Pour éviter de devoir payer autant de frais et subir toutes sortes de contraintes, l’idéal est d’opter directement pour un transfert de leasing. Ce procédé existe depuis longtemps et a vu le jour pour la première fois au Canada avant de débarquer en France il y a 15 ans de cela. Dans les grandes lignes, il consiste à transférer le contrat de LOA ou de LLD en cours à un autre automobiliste potentiellement intéressé par le modèle de voiture et acceptant les conditions du contrat.

La démarche est avantageuse, autant pour le cédant que le repreneur. Pour le détenteur, le transfert de leasing lui permet de faire des économies sur ses loyers et de se désengager du contrat sans subir de lourdes pénalités financières. Cela lui évite également un éventuel contentieux avec son loueur. Mais le principal intérêt de cette pratique est qu’elle facilite le changement de véhicule avant le terme du contrat.

Pour le repreneur, ce transfert de LOA ou LLD contribue à réduire sa durée d’engagement par rapport à un contrat « neuf », ce qui lui permet de faire des économies sur les loyers. Toutes les conditions du contrat sont déjà négociées notamment en matière d’assurance, de forfait kilométrique ou encore des loyers. De plus, il évite le paiement des avances comme le dépôt de garantie ou l’apport personnel qui sont souvent inévitables lors de la souscription à un nouveau contrat.

Pour que le transfert de leasing soit possible, encore faut-il trouver ce fameux repreneur. Pour cela, il faudra passer des annonces sur les sites spécialisés. Après avoir mis la main sur le nouvel acquéreur, le cédant doit contacter l’organisme loueur pour lui faire part de son désir de réaliser un transfert. S’il accepte, l’opération est actée.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4hABNG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Restitution d'une voiture en LOA : 10 conseils ! Restitution d'une voiture en LOA : 10 conseils ! La Location avec Option d’Achat n’aboutit pas obligatoirement à un rachat. Vous êtes tout à fait dans le droit de restituer le véhicule si vous estimez que celui-ci ne répond pas réellement...
  • 10 voitures avec assise haute disponibles en leasing 10 voitures avec assise haute disponibles en leasing Le confort et la sécurité de conduite tiennent en grande partie à une bonne assise et l’assise haute est généralement la meilleure dans ce cas. Cependant, ce ne sont pas tous les véhicules...
  • 10 voitures à moins de 100 euros par mois 10 voitures à moins de 100 euros par mois Pour pouvoir trouver un véhicule assorti d’une mensualité inférieure à 100 euros, rien de mieux que d’opter pour un leasing. Le choix du modèle va davantage s’orienter vers les citadines...
  • LOA sans apport : fonctionnement et offres LOA sans apport : fonctionnement et offres La Location avec Option d’Achat comporte une multitude de subtilités qu’il est impératif de prendre en considération avant tout engagement. Parmi les éléments les plus importants à...