Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurance Auto > Assurance auto pour trajet de retour suite à l'achat de sa voiture

Assurance auto pour trajet de retour suite à l'achat de sa voiture

Assurance auto pour trajet de retour suite à l'achat de sa voiture

Conformément à ce qui est stipulé par l’article L211-1 du Code des Assurances, tout véhicule terrestre à moteur doit disposer d’une assurance auto pour circuler légalement.

Toutefois, des interrogations peuvent se poser au moment d’acheter la voiture : avec quelle assurance la couvrir étant donné que celle du vendeur n’est plus valable ? Voici quelques éléments de réponses pour vous aider à y voir plus clair.

Rouler sans assurance : quels risques ?

D’après la règlementation, chaque véhicule motorisé doit être couvert au minimum par une garantie de responsabilité civile dont le rôle est de protéger les autres usagers de la route suite à des dommages qui leur ont été causés par un conducteur. Lorsque vous venez d’acquérir que ce soit auprès d’un concessionnaire, d’un vendeur spécialisé ou d’un particulier, vous ne devez pas faire l’impasse sur la souscription à cette assurance auto. Le jour de la transaction, avant de vous mettre au volant du véhicule, vous devez donc être titulaire d’une couverture.

Il est très important de respecter cette exigence légale sans quoi vous vous exposez à de très lourdes sanctions. En cas de contrôle et sans assurance adaptée, vous risquez une amende de 3750 euros. Des peines complémentaires pourront aussi être appliquées comme des travaux d’intérêt général, des jours-amendes, la suspension du permis pendant trois ans au plus voire l’annulation de votre permis sans possibilité de le passer durant trois ans au plus. Il se peut que vous ne puissiez plus conduire de véhicule terrestre à moteur y compris les autos sans permis. À tout cela s’ajoutent l’obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais et la confiscation de votre voiture.

Si jamais un accident se produit sur la route alors que vous n’êtes pas assuré, vous devrez payer de vos poches les dommages que vous avez causés aux victimes. Toutefois, c’est d’abord le Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) qui règle l’indemnisation. Ensuite, l’organisme se retourne contre vous pour se faire rembourser. Cela peut vous coûter très cher et les répercussions s’étendent sur toute une vie. Dans un tel contexte, ne prenez jamais le risque de rouler sans assurance.

L’assurance auto d’une voiture en cours d’une vente

Lors de l’acquisition d’une voiture, le vendeur ou le propriétaire s’il s’agit d’un particulier dispose toujours d’une assurance auto à leur nom. Une fois que l’achat du véhicule est conclu et que la date de livraison a été fixée, le vendeur informe sa compagnie d’assurance pour qu’elle clôture le contrat le jour de la livraison, au soir, à minuit. Cela signifie qu’au lendemain de la vente, votre nouvelle voiture n’est couverte par aucune assurance. Vous pouvez profiter du délai laissé par l’assurance auto de votre vendeur pour circuler librement et rejoindre votre domicile ou votre lieu de stationnement. Mais une fois ce laps de temps passé, vous allez devoir disposer de votre propre assurance auto. Trois choix s’offrent à vous : reporter l’assurance auto de votre ancien véhicule sur le nouveau, souscrire à un nouveau contrat en résiliant l’ancien ou opter pour une assurance auto temporaire.

Quelle assurance auto pour un trajet retour ?

Pour rester dans les clous par rapport aux obligations légales d’assurance, misez directement sur une assurance auto temporaire pour faire votre trajet retour en toute quiétude. Cette couverture est valable pendant 1 à 90 jours uniquement pour les voitures qui circulent de façon exceptionnelle. En général, les conducteurs en font appel non seulement lors de la livraison d’une voiture neuve ou d’occasion dans le cadre d’une vente, mais aussi pour déplacer une auto non assurée en raison d’une récupération en fourrière, d’un contrôle technique ou d’une révision, lors de l’importation et de l’exportation d’un véhicule, lorsqu’une voiture circule de façon temporaire en France ou pour garantir un véhicule en transit.

Cette assurance auto temporaire n’est disponible que pour les conducteurs âgés de plus de 21 ans, titulaires d’un permis de conduire valide depuis au moins 2 ans et sans sinistre responsable ni malus pendant une période de référence de trois ans.

Elle est assortie essentiellement d’une garantie de responsabilité civile à vocation d’indemniser les tiers sur les préjudices subis durant un accident responsable. Toutefois, vous avez la possibilité de renforcer la couverture en ajoutant quelques garanties annexes. Vous pouvez par exemple choisir la garantie au conducteur qui couvre les préjudices moraux subis ainsi que les frais médicaux et d’hospitalisation suite à un sinistre. La garantie assistance et dépannage s’avère aussi très utile pour avoir accès à un service de remorquage en cas de pannes ou d’accidents, d’un véhicule de remplacement le temps des réparations, d’une prise en charge des frais de transport et même du rapatriement et de l’hébergement des conducteurs et du passager. Enfin, ne négligez pas la garantie dommages à vocation de prendre en charge les sinistres d’ordre matériel.

Une assurance auto classique, en alternative à la couverture provisoire

Si vous avez été prévoyant et que vous avez bien anticipé l’achat de votre voiture, cela signifie que vous avez certainement déjà pensé à la question de l’assurance auto. L’idéal est d’avoir souscrit à une couverture plusieurs jours avant la date de la transaction. De cette manière, vous êtes sûr de disposer d’une protection optimale sur votre trajet de retour.

En matière d’assurance auto traditionnelle, trois formules s’offrent généralement à vous : l’assurance au tiers, l’assurance au tiers étendu et l’assurance tous risques. L’assurance au tiers est celle dite de garantie de responsabilité civile comme on vous l’a expliqué précédemment. Certes, elle est économique, mais comme elle offre une faible protection, il est préférable de s’orienter directement vers l’assurance au tiers étendu dédiée aux voitures âgées de trois à cinq ans. Comportant une garantie de responsabilité civile, elle est complétée par d’autres options comme l’incendie, le bris de glace, le vol, le vandalisme, les collisions, l’assistance et la garantie corporelle du conducteur. Quant à l’assurance tous risques, elle est recommandée pour toutes les voitures neuves ou âgées de moins de trois ans. Cette formule est considérée comme la plus complète du marché, car elle contient la responsabilité civile, le vol, le vandalisme, les dommages tous accidents, l’incendie, les catastrophes naturelles et les bris de glace. L’offre propose aussi une garantie dommages tous accidents, la garantie personnelle du conducteur, une assistance 0 km, une protection juridique et un remboursement à la valeur à neuf en cas de destruction totale.

 
 

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : zDUrZY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Courtier en assurance auto : quels avantages ? Courtier en assurance auto : quels avantages ? Trouver une assurance auto est un exercice bien plus compliqué qu’on ne le croit. Entre le choix des assureurs, la sélection des garanties et la négociation des prix, tout un travail vous...
  • Assurance auto pour voiture électrique Assurance auto pour voiture électrique En raison des préoccupations constantes en matière environnementale, la voiture électrique s’est imposée comme la meilleure solution de mobilité pour l’avenir. En dehors de permettre de...