Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Borne de Recharge > Pourquoi choisir une borne de recharge de 22 kW ? Quelle performance ? Quel coût ?

Pourquoi choisir une borne de recharge de 22 kW ? Quelle performance ? Quel coût ?

Pourquoi choisir une borne de recharge de 22 kW ? Quelle performance ? Quel coût ?

La recharge représente une des principales contraintes à l’utilisation des voitures électriques.

Afin de lever cet écueil, les fabricants ont développé des bornes de recharge de plus en plus puissantes et compatibles à une installation domestique étant donné que 90% des électromobilistes rechargent à la maison ou au bureau. Les bornes de 22 kW s’inscrivent parmi les plus performantes du marché. Revers de la médaille : leur coût s’annonce plus élevé par rapport aux modèles de puissance inférieure.

Principe, fonctionnement et avantage de la borne de recharge 22 kW

La borne de recharge ou Wallbox est un dispositif destiné à recharger des véhicules électriques ou hybrides rechargeables par le biais d’un branchement sur un réseau électrique. Le marché est inondé par une multitude de modèles de Wallbox qui vont essentiellement se différencier par leurs fonctionnalités et surtout par leur puissance. La borne de recharge de 22 kW est considérée comme l’une des plus rapides et des plus performantes en comparaison avec les unités de 7 kW ou 11 kW. Pouvant être installée en intérieur ou en extérieur, elle se fixe sur le mur ou sur un piédestal et fonctionne en courant alternatif sur un réseau triphasé principalement. Il suffit de mettre en place un différentiel pour que le dispositif puisse être raccordé au tableau électrique.

Le principal avantage de la borne de 22 kW repose sur la rapidité de la recharge. Rappelons que ce délai dépend aussi de la capacité de la batterie équipant le VE, le taux de chargement de celle-ci, le taux de charge maximal du véhicule, le câble utilisé et les conditions météorologiques. Quoi qu’il en soit, un simple comparatif suffit pour attester de l’efficacité des Wallbox de 22 kW. Sur un véhicule muni d’une batterie d’une capacité énergétique de 50 kWh par exemple, le temps de recharge est de 13h30 sur une Wallbox de 3,7 kW, 7h sur un modèle de 7 kWh et seulement 2h30 sur une borne de 22 kW. Pour recharger une batterie de 80 kWh, il faudra 21h45 avec une Wallbox de 3,7 kWh, 11h30 avec une autre de 7 kW et 3h45 sur une unité de 22 kW.

Choisir et installer une borne de recharge de 22 kW

L’efficacité des bornes de recharge de 22 kW suscite l’engouement des utilisateurs si bien que les fabricants sont nombreux à proposer ces modèles. Face à l’offre pléthorique, les consommateurs ont du mal à choisir l’équipement le plus adapté. Pour faciliter la sélection, il reste important de faire une comparaison en prenant en compte plusieurs éléments, à commencer par le matériel nécessaire à l’installation.

L’utilisation d’un différentiel et d’un disjoncteur est de rigueur pour pouvoir raccorder la Wallbox avec le compteur électrique. L’intérêt de ces équipements est de protéger contre les éventuels risques de fuites de courant qui peuvent devenir sources de dangers pour les utilisateurs. Il existe des fabricants qui vendent leurs bornes avec un disjoncteur différentiel sous forme de « packaging » tandis que d’autres imposent l’achat séparé de ces matériels.

L’utilisateur doit aussi se montrer regardant sur les garanties associées à la borne. En général, elles s’étendent sur une durée de deux ans. Il existe une garantie pour l’installation et une garantie pour la Wallbox seule.

Les normes IP et IK constituent aussi un critère de choix essentiel, à plus forte raison si l’installation s’effectue en extérieur. La borne sera soumise aux aléas climatiques, aux chocs ou à la poussière et doit respecter la norme IP54 ou IP55 pour éviter une dégradation prématurée.

Quel est le prix d’une borne de recharge 22 kW ?

Le prix reste un élément important dans le choix d’une borne de recharge 22 kW. Il va sans dire que les tarifs sont nettement plus élevés pour ces modèles par rapport aux Wallbox de 7 ou 11 kW.

Plusieurs paramètres influencent sur les devis des électriciens. Les particularités techniques de la borne ont un impact sur le montant de l’investissement. Le choix de la marque est déterminant, car les fabricants sont libres de fixer le prix qu’ils désirent. À modèle identique, il sera alors possible de trouver des bornes avec d’importants écarts de tarifs sur le marché. Les fonctionnalités offertes par l’équipement jouent également sur le devis. Les bornes en mode Plug & Play, dotées d’un système de pilotage à distance ou d’un lecteur RFID incorporé se montreront plus cher.

En parallèle à l’achat de l’équipement, un investissement financier est également à prévoir dans le cadre de l’installation de la Wallbox. Comme les bornes de recharge de 22 kW fonctionnent généralement sur un réseau triphasé, il se peut qu’une modification de l’installation électrique doive être réalisée. L’augmentation de la puissance du compteur électrique entraîne généralement un surcoût. À cela s’ajoutent les travaux de câblage et de raccordement.

Borne de recharge 22 kW : pour quel véhicule ?

Rares sont les voitures électriques qui sont équipées d’un chargeur embarqué tolérant une puissance de 22 kW. La plupart des modèles vendus actuellement sur le marché plafonnent à 7 kW ou 11 kW.

Quoi qu’il en soit, certains constructeurs utilisent la capacité élevée des chargeurs embarqués de leur VE comme argument commercial. Un des modèles les plus connus équipés de tels dispositifs est la Renault Zoé. Le chargeur embarqué de 22 kW est disponible de série et permet de récupérer l’énergie de la batterie en 1h26 sur une borne à puissance identique.

En option l’Audi e-Tron vient tout récemment d’embarquer une unité de 22 kW si le chargeur de série se limite à une puissance de 11 kW. Cette nouvelle unité est disponible sur les versions e-Tron 50, e-Tron 55 et e-Tron 55 Sportback.

La Nissan Ariya fait aussi partie des rares VE à proposer un chargeur embarqué de 22 kW sur réseau triphasé. Lorsqu’elle est connectée sur une borne de 22 kW, elle n’a besoin que de 2h30 pour passer d’un état de charge de 20 à 80%. Avec une batterie de 90 kWh, ce nouveau SUV de la marque nippone promet une autonomie de 500 km. Elle se dote aussi d’une batterie de 65 kWh qui porte son autonomie à 360 km en cycle WLTP.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ePr6Ew

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers