Vous êtes ici : Guide de l'automobile > Assurance Auto > Assurance véhicule utilitaire pas chère : comment négocier ?

Assurance véhicule utilitaire pas chère : comment négocier ?

Assurance véhicule utilitaire pas chère : comment négocier ?

Certains professionnels ont besoin d’un véhicule utilitaire pour se déplacer afin de pouvoir effectuer leur activité dans de bonnes conditions. Il leur faut donc opter pour un contrat d’assurance Auto adapté à leur situation. Comment assurer son véhicule utilitaire et trouver les solutions pour négocier son contrat et son tarif ?

Quelle assurance Auto pour un utilitaire ?

Pour pouvoir circuler à bord de son véhicule utilitaire en toute légalité, il faut absolument être assuré. L’idéal est de choisir le contrat qui couvre le mieux possible en cas de sinistre. Que ce soit un véhicule destiné à un professionnel ou à un particulier, il convient de choisir celui qui correspond le mieux à ses besoins. Si le véhicule utilitaire n’est pas prévu pour un usage professionnel, la souscription d’une assurance Auto standardisée avec des garanties similaires que celles s’appliquant aux véhicules de tourisme suffit. Il peut s’agir de l’une ou l’autre des formules suivantes :

  • La formule au Tiers : c’est la garantie minimum souscrite et qui inclut obligatoirement la responsabilité civile.
  • La formule intermédiaire : elle inclut la responsabilité civile, le vol, l’incendie, les catastrophes naturelles, le bris de glace, la garantie Assistance en cas de panne et la Protection juridique.
  • La formule Tous Risques : c’est une formule complète qui couvre les risques contenus dans les contrats au Tiers et intermédiaire mais en plus tous accidents, les objets transportés, la garantie financière et le prêt d’un véhicule.

Comment choisir un contrat d’assurance pour véhicule utilitaire ?

Le contrat doit répondre à la fois aux besoins et convenir au budget que l’on peut consacrer à son assurance Auto. Quelle que soit la formule que l’on envisage, il est important d’analyser préalablement les points suivants.

  • La franchise en cas de sinistre responsable qui est à la charge de l’assuré.
  • Le plafond d’indemnisation qui est le montant maximum pris en charge par la compagnie en cas de sinistre.
  • La nature et l’étendue des garanties.
  • Les exclusions.
  • Les restrictions.

Les conditions générales varient d’un contrat à l’autre. Il faut donc les consulter scrupuleusement avant de s’engager.

Quel est le coût d’une assurance véhicule utilitaire ?

Le tarif d’un contrat assurance destiné à couvrir une fourgonnette ou une camionnette dépend des facteurs suivants :

  • Le modèle du véhicule,
  • La valeur de l’utilitaire,
  • L’âge du véhicule,
  • L’usage (transport, livraisons…),
  • La formule choisie,
  • Le lieu de stationnement (Parking privé ou public, rue…),
  • La zone géographique,
  • Les aménagements,
  • La nature des marchandises transportées.

Chaque compagnie d’assurance est libre d’appliquer ses propres tarifs. Pour obtenir un prix précis, il est conseillé de demander plusieurs devis notamment par le biais d’un comparateur d’assurances Auto en ligne, outil facile à utiliser, efficace, gratuit et sans engagement. Cela permet de bien comparer les formules et les garanties.

Comment négocier une assurance pour véhicule utilitaire ?

Les professionnels possédant une flotte d’au moins trois véhicules utilitaires ont la possibilité de payer moins cher leur assurance Auto. Une assurance flotte automobile peut ainsi être souscrite.

Elle couvre en un seul contrat plusieurs véhicules d’un même parc automobile appartenant à une société, une collectivité, voire à un particulier. Il faut toutefois noter que ce type de contrat ne prend pas en compte le coefficient réduction / majoration (CRM) que l’on appelle plus communément le Bonus / Malus. En l’absence de CRM, la cotisation est calculée à chaque échéance à partir d’un rapport annuel qui détermine l’ensemble des éventuels sinistres déclarés au cours des 12 derniers mois.

Il faut noter que les sinistres doivent être inscrits au Fichier national AGIRA (Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance). Ainsi, le montant de la prime est toujours fixé en fonction des sinistres responsables, mais aussi du profil du conducteur principal, secondaire ou occasionnel. Au moment de la souscription ou de son renouvellement, le contrat d’assurance flotte peut donc parfaitement être négocié entre l’assureur et l’assuré d’autant plus si le demandeur n’a pas un profil à risque.

Lors d’une négociation, la compagnie est susceptible de proposer des garanties supplémentaires, une assistance zéro kilomètre, voire l’absence de franchise pour l’ensemble de la flotte automobile de son client, à un tarif plus intéressant que si ce dernier optait pour des contrats séparés.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur d'Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : m4GSuj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers